Ben Shahn est né en 1898 en Lituanie. Il part à New-York avec sa famille en 1906. Après l'école, il commence la lithographie, puis suit des études d'art à l'Université de New York et à la National Academy of Design.
A ses débuts, Ben Shahn s'inspire beaucoup du "réalisme social" et des milieux populaires qu'il peut cotoyer. Il prend aussi pour modèle l'actualité ; ses dessins du procès du procès Sacco et Vanzetti deviendront célèbres. C'est dans cette même lignée, qu'il commence la photographie.
Dans les années 30, durant la grande dépression, il devient photographe à la Farm Security Administration, tout comme Dorothea Lange et Walker Evans, parcourant les Etats-Unis et rendant un état des lieux de la crise économique qui traverse le pays. C'est à cette époque, par timidité sans doute, qu'il construit un appareil spécial qui lui permet de prendre des photographies sans être vu. Quelques années plus tard, il utilisera ses photographies des années 30 pour le reprendre en peinture. Ben Shahn a été très populaire dans les années 60-70, mais était devenu sans doute politiquement incorrect aux Etats-Unis à partir des années 80. Et Shahn eu sans doute une énorme influence, surtout dans les années 50 et particulièrement auprès des membres de la Art Student’s League (comme John et Faith Hubley, Joseph Hrisch, Gregorio Prestopino)

Mais Ben Shahn ne se limite pas au travail photographique, même si c'est celui-ci qui a fait sa renommée. Illustrateur, peintre, professeur, Shahn a aussi composé plusieurs ouvrages graphiques. Son oeuvre graphique est particulièrement abondante et bien souvent extrèmement juste. Un oeuvre graphique qui reste toujours d'actualité et dont voici quelques exemples,

shahn1

shahn

shahn3