Le Petit Paquis

12 janvier 2012

Koen Fossey

KfosseyEn France, on ne connaît presque rien de Koen Fossey, et c'est bien dommage, mis à part quelques ouvrages illustrés pour Duculot et pour Hachette jeunesse il y a quelques années déjà. Mais, en allant, un peu plus loin, on trouve le site personnel de Koen Fossey (http://www.koenfossey.be/navig.htm) avec de très belles surprises.

On pourra d'abord retenir ses affiches et son travail numérique, puis sur le projet le film animé avec Geert De Kockere autour de Lancelot. On s'arrêtera aussi sur les sculptures proposées par Koen Fossey, entre art brut et récupération. On pourra découvrir aussi son travail sur les images numériques et ses dernières illustrations facçon Max et les maximontres. Un vrai touche à tout. Une grande vision en somme, avec au final de belles surprises pour un artiste qui s'impose. Un petit est vivement souhaité.

Kfossey2

Posté par vuaro à 12:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


09 janvier 2012

Matthew Rose

rose2J'aime beaucoup les collages de Matthew Rose. J'apprécie particulièrement les côté absurde, voire "non-sens" de son travail. Avec la Fin du monde présenté à la galerie Wm Turner à Atlanta en 2008, l'artiste avait donné toute sa dimension. On a pu le revoir à Paris, en septembre 2011.

En proposant des séries de dessins et de collages qui se répondent, Matthiew Rose donne à voir des images fantaisistes et surréalistes (à la façon de ses prédécésseurs, comme Picabia ou Prévert). Mais, par ses expositions, il interroge aussi les icones de toutes sortes et aime à détourner nos grands et petits héros. Il questionne ainsi le spectateur sur la fragilité du monde, sur ce qui nous entoure et finalement sur ce environnement éphémère et magique que nous construisons.

Avec ces collages, on se trouve ici dans un pays de rêves (pas si loin de réalité) et l'on croise des produits alimentaire, un Pinocchio rieur, des hommes bleus errant dans le vide. Un travail graphique en somme très littéraire et intensément visuel, qui me plait beaucoup.
Matthiew Rose a suivi des études de sémiotique à la Brown University, puis a étudié le cinéma à l'école de design de Rhodes Island. Il vit aujourd'hui à Paris. Il confectionne aussi de très beaux livres, et son ABC pour petits et grands n'est pas pour nous déplaire.
Reste aussi que Matthiew Rose présente un très beau site personnel, à voir et à revoir : http://matthewrosestudio.net

MATTHEW_ROSE1

Posté par vuaro à 09:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

07 janvier 2012

Jockum Nordström

nordstrommarinJockum Nordström est certainement un artiste important. Quelques livres rares, une exposition en France en avril 2011 et pour l’occasion, un coffret contenant sept pop-up de l’artiste, By and to Jockum. Seven scenes, produit par Aurélie Geslin, xn éditions & Christophe Daviet-Thery. On avait apprécié de voire son travail, à plat mais aussi en trois dimensions.

Nous avions découvert Jockum Nordström grâce aux éditions Pastel avec la publication d'un album intitulé Marin et son chien. J'avais à l'époque apprécié ce côté sobre, quasi ethnique, des images de Jockum Nordström. Un visiteur m'a aussi signalé qu'il existait d'autres ouvrages, mais rares, et souvent introuvables.
Suédois, Jockum Nordström vit à Stockholm et expose ses oeuvres dans des galeries en Europe et aux Etats-Unis. Influencé tout autant par les dessins de James Ensor que par la musique, son trait mi-naïf mi-folklorique, donne à voir des personnages dansant dans des décors monochromes. Ces assemblages paraissent improbables et pourtant nous montre une mutliplicités d'approches et une certaines raison de vivre ensemble. Jockum Nordström est vraiment à découvrir.

Il nous revient ausi aujourd'hui en vidéo et c'est une bonne chose.

Voir une vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=JgaleNlWmLw&hl=fr

nordstrom

nordstrom1

nordstrom2

nordstrom11

Posté par vuaro à 06:02 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

06 janvier 2012

Morteza Zahedi

meziran4

Morteza Zahedi est né en Iran en 1978. Depuis une dizaine d'années, il vit et travaille à Téhéran. Il est reconnu aujourd'hui comme un grand illustrateur. Ses images sont d'une grande sensibilité, comme suspendu dans l'air. En France, on a pu découvrir son travail avec les 1000 Zanimaux parus en 2011 à la Réuniion des Musées nationaux. On adore également ses petites boites joyeuses et ses photographies. Bref, un artiste complet.

http://www.mortezahedi.com/

 

 

meziran1
 
meziran2
 
meziran3

Posté par vuaro à 14:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

03 janvier 2012

Viktor Pivovarov

pivovarov3Sur l'excellent site 50watts.com, on peut redécouvrir des très nombreuses images de Viktor Pivovarov. En se promenant un peu, j'ai pu revoir ce beau travail. Par exemple, une belle image, rappelant les fables de La Fontaine, présenté ci-dessous.
Nous avions pu présenter l'oeuvre de Viktor Pivovarov à l'occasion d'un exposition qui lui était consacrée au début de l'année 2011 au Musée d'Art moderne de Moscou.
Né en 1937,  Viktor Pivovarov commence sa carrière de peintre dans les années 1960 puis monte plusieurs expositions individuelles à partir des années 1970. Il est aujourd'hui considéré comme un des chef de file du mouvement conceptualiste russe (avec Erik Bulatov). Il a également mené une carrière d'illustrateur de livres pour enfants, en publiant plus de 50 ouvrages. Pivovarov vit aujourd'hui à Prague.
Entre situations absurdes et personnages-animaux, Viktor Pivovarov est vraiment a découvrir.

pivavorov

pivovarov1

pivovarov5

pivovarov

Posté par vuaro à 10:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


02 février 2011

Hassan Bardal

Encore un petit tour par l'Iran, avec Hassan Bardal, graphiste, designer et photographe, né en 1981 à Bandar Abbas. Voici quelques-unes de ses affiches où l'on retrouve une belle modernité, mélée à la tradition iranienne. J'apprécie beaucoup.

bardal

bardal2

bardal1

Posté par vuaro à 06:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

03 juillet 2009

Eugène Sue et quelques figures des Mystères de Paris

En résonnance avec la nouvelle édition des Mystères de Paris d'Eugène Sue proposée par Judith Lyon-Caen chez Gallimard, je voudrais aborder ici quelques aspects de cet ouvrage. A partir de 1850, les éditeurs Joseph Bry (établi 27 rue Guénégaud à Paris) et Marescq s'associent et commencent la publication des Oeuvres illustrées d'Eugène Sue. En format in-quarto, les écrits d'Eugène Sue sont proposés en livraison à 20 centimes (ou 4 sous). Pour les Mystères de Paris les illustrations sont, pour la plupart, signées par Jean Adolphe Beaucé. Mais on trouve également quelques reprises d'illustrations réalisées par Gavarni ou par Staal. Les tout est gravé par Lavieille. Le douzième volume de ces éditions illustrées est consacré aux Mystères de Paris. Il paraît au cours de l'année 1851et comprend 384 pages.
En grande partie cette édition illustrée à vocation populaire reprend certains types issus de la littérature dite "panoramique" des années 1830-1840. C'est ce qui fait sa valeur aujourd'hui ; c'est sans doute ce qui peut aussi expliquer son demi-échec commercial.
Voici pour commencer quelques figures de la pauvreté, telles que pouvait se la représenter les artistes au milieu du XIX° siècle et telles que pouvait le percevoir les lecteurs.

0006_48b

0006_01b

0006_01c

0006_05b

0006_08b

0006_17b

30 juin 2009

Phil Mulloy

mulloyPhil Mulloy est pour moi un grand monsieur du cinéma d'animation. C'est certainement celui que j'apprécie le plus. Depuis que je l'ai découvert il y a quelques années seulement, j'attends avec impatience ses nouvelles créations et ses nouveaux films. Ses films sont tout à la fois violents et drôles, simples et sarcastiques. Car Phil Mulloy peut tout aussi bien s'amuser avec des personnages dessinés de manière très naïves que jouer continuellement avec deux couleurs (souvent le noir et rouge). Il se dégage des ses créations une bonne dose de critique, passant à la moulinette tout ce qui passe, les petites habitudes de nos voisins comme les idées conservatrices de cette société de consommation. On peut découvrir ses films en DVD, comme Intolérance (en 2000) ou Intolérance II : L'invasion (2001). Le plus impressionnant à mes yeux est Intolérance III : La solution finale qu'il a réalisé en 2004. Une force graphique et narritive que Phil Mulloy sait mener à merveille. Un grand monsieur en somme.

Le site de Phil Mulloy : http://www.philmulloy.com

Posté par vuaro à 06:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

29 juin 2009

James Dawe

Illustration et collage, à la façon d'un Picabia ou des surréalistes des années 30. Mais avec ce brin de folie et de merveilleux qui fait que ces images ne ressemblent à aucune autre. Voici le travail de l' illustrateur londonien James Dawe.  Il a suivi des études à l'université de Brighton avec de se lancer comme illustrateur free-lance. Avec ses collages, il crée aussi bien des affiches que des pochettes de disques ou des alphabets. James Dawe a assurément du talent à revendre.
Son site : http://www.jamesdawe.co.uk

dawe

dawe2

dawe3

Posté par vuaro à 06:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

27 juin 2009

Seymour Chwast

chwast4Seymour Chwast est, sans aucun doute, une des personnalités les plus marquantes de l’histoire du graphisme aux États-Unis. Fondateur avec Milton Glaser et Ed Sorel du célèbre Push Pin Studio, il a influencé plusieurs générations de graphistes et d'illustrateurs. Innovant sans cesse, donnant à voir des structures inconnues jusqu'alors et des mises en page indéite, Seymour Cwast a largement renouvelé l'approche graphique.

Artiste engagé, en particulier contre la guerre au Vietnam et aujourd'hui pour la défense de l’environnement, le travail Seymour Chwast couvre tous les champs de l'image, de l'affiche à l'édition, des couvertures de disques à la création d'alphabets. Travaillant pour la presse (New York Times, Boston Globe), il a également conçu et illustré plus d'une trentaine des livres pour enfants (en grande partie inconnus en France). Ses affiches font aujourd'hui partie des collections des grands musées, comme le Centre Pompidou, le Stedelijk Museum (Amsterdam), ou le Museum of Modern Art (New York).chwastcouv

Grand admirateur de Daumier, Grosz et Saül Steinberg, et fidèle à ses engagements, Seymour Chwast édite et réalise une revue, The Nose, publication incontournable par ses recherches et sa vitalité.
Et l'actualité de Seymour Chwast ne s'arrête pas là : en 2008, il vient de sortir avec Steven Heller un ouvrage intutlé "Illustration : a visual history" et au printemps 2009, un ouvrage de son oeuvre est sorti sous le titre "Seymour. Obsessives Images"

Voir son site : http://www.pushpininc.com/

chwast2

chwast1

Posté par vuaro à 06:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,