serychjaponJaroslav Šerých, illustrateur tchèque, est né à Havlíčkův Brod en 1928. Peintre, graphiste, il a aussi illustré plusieurs ouvrages pour enfants, notamment chez des éditeurs anglo-saxons. On peut ainsi retrouver quelques ouvrages comme les contes merveilleux du Japon (Fairy Tales from Japon), des contes persans (Persian Fairy Tales) ou encore The Dragon King's Daughter.
Jaroslav Šerých a d'abord étudié la typographie et de design, puis est entré à l'Académie des Baux-Arts de Prague en 1950 pour compléter sa formation. Ses premières peintures datent du début des années 50 et sont influencées par le symbolisme. Sa manière de peindre peut, à bien des égards, rappeler le travail de Zao-Wou-Ki.

A la fin des années 60 et aux débuts des années 70, l'éditeur tchèque Artia, établi à Prague, a proposé une série de contes de fées qui fut abondamment illustrée. Cette série a été souvent acheté par des éditeurs européens (comme l'éditeur Gründ pour la version française ou l'éditeur Hamlyn pour la version anglaise). Chaque publication était éditée en Tchécoslovaquie et reprenait en grande partie les planches originales.

serych1Ainsi les Contes Japonais de Miroslav Novak et Zlata Cerna, illustrés par Jaroslav Šerých ont été publiés en France par Gründ, pour la première fois en 1970, puis réédités en 1974. Il en est de même pour les Contes d'Indonésie, racontés par Zorica Dubovská et Vratislav Šťovíček et publiés par Gründ en 1979 (pour la collection Légendes et contes de tous les pays). On retrouve Jaroslav Šerých dans cette même collection en 1988 avec un ouvrage de Vladimír Reis intitulé Contes des cinq continents.

Cette ainsi que Jaroslav Šerých a connu une carrière d'illustrateur de renommée internationale, même si ces images sont quelque peu oubliées aujourd'hui.
Il reste que les aquarelles de Jaroslav Šerých, même si elles font partie d'une époque et d'une école un peu révolue, reste très prenantes. Et Jaroslav Šerých présente régulièrement son travail de peintre dans plusieurs galeries (comme ce fut le cas au Centre tchèque de Bruxelles en juin 2008).

serych2