harrigtonL'artiste californien Steven Harrington est partout et sa renommée n'est plus à faire. Pourtant, je crois qu'il y a beaucoup à apprendre de son travail et en particulier dans la domaine de l'édition. En 2008, Harrigton est apparu sur la couverture de Clark magazine, il a sorti son premier jouet (chez KidRobot), on l'a vu en Europe (Paris, voir www.thelazydog.fr, Barcelone, Milan) avec son exposition "Our mountain", et la marque Sixpack lui a consacré une grande monographie (sans oublié une intervention au festival de Cannes de cette année). Il dirige en outre National Forest Design avec son collègue et artiste Justin Krietemeyer.
Mais cette intense activité n'empêche pas Steven Harrington ne travailler pour lui. Son travail mèle tout à la fois le monde de l'image, de la mode ou du graphisme. Il se réfère ainsi au graphisme des années 60-70, mais s'inspire également du folklorisme américain ou de la culture californienne des années 70. A la fois lumineux et coloré, travaillant autant sur les formes que sur l'espace du livre, le style de Steven Harrigton se perçoit comme une perpétuelle recherche des codes et des signes. Des créations qu'on ne peut ingorer aujourd'hui.
Le site de Staven Harrignton : www.stevenharrington.com

harrigton1