nicholsonsportSir William Nicholson (1872-1949) est aussi connu pour son activité de peintre que comme auteur, affichiste et illustrateur. Il était le fils d'un industriel William Newzam Nicholson. William Nicholson a d'abord étuidé à l'école d'art Hubert von Herkomer. C'est là qu'il fait la rencontre de James Pryde. Ils ménèront tous deux, soit ensemble soit séparément, une carrière graphique originale. William Nicholson se mariera d'ailleurs avec Mabel Pryde, elle aussi artiste peintre.
Nicholson commença sa carrière d'abord comme affichiste et comme illustrateur de livres. Ainsi, à partir des années 1890, il commença à travailler la gravure sur bois et expérimenta, avec elle, l'insertion de couleurs dans des compositions en noir et blanc. William Nicholson fut bien vite reconnu pour ses compositions inédites et souvent à la mode pour l'époque. Il connut un certain succès, tant esthétiquement que commercialement. C'est ainsi qu'en 1897, il produit un célèbre portrait de la reine Victoria, devenu très vite largement reconnu en Angleterre. Cette popularité se développera également par une série de portraits et de gravures, souvent vendus à l'unité, ainsi que par des éditions limitées pour de grandes maisons d'édition.

nicholsonanimalA partir de 1899, William Nicholson commence à publier des albums, entre évocation artistique et images pour jeunes lecteurs.  Il publie ainsi un livre sur Londres (1898), un ouvrage sur les animaux (1900), un almanach du sport (1898) et un alphabet amusant (1898, et repris par Heinemann Educational Books). Dans ce dernier ouvrage, la première illustration était un portrait humoristique de Nicholson lui-même.

Nicholson, par son travail d'illustrateur, est l'une des figures majeures de l'illustration anglaise de cette époque. Ses images montrent surtout une série de personnages, parfois réels d'autres plus fantaisistes, ainsi qu'une impressionnante galerie d'animaux. Sur le fin de sa vie, il illustrera et écrira encore des ouvrages pour enfants qui feront date, comme The Velveteen Rabbit, avec Margery Williams (en 1922), Clever Bill (en 1926) ou The Pirate Twins (en 1929) pour Faber and Faber. Outre une carrière de peintre William Nicholson se consacrera également à la gravure et au décor de théâtre. William Nicholson fut ainsi un ami proche d'Edward Gordon Craig et initia ce dernier à la gravure.
Nicholson a été annobli en 1936 et son travail est présent aujourd'hui dans de nombreux musées, dont la Tate Galery de Londres.

nicholsonpirateDe William Nicholson j'apprécie particulièrement ses bois gravés qui, par leur construction et la recherche des volumes, peuvent sans nul doute être une référence. J'avais également découvert son ouvrage pour enfants intitulé The Pirate Twins et publié pour la première fois en 1929 (cet ouvrage a été réédité en 2005 par Andrew Jones Art). Cet ouvrage aborde aussi bien le thème de la différence que celui de l'aventure coloniale et du racisme. Et il est somme toute très rare que ces thèmes sont abordés avec autant de franchise dans les livres d'images des années 30. Ici encore la mise en page est étonnante, donnant une place très importante à l'image et aux scène enfantines. Entre images de la vie quotidienne et dessins faits sur le vif, l'aventure de ces petits pantins et de leur petite propriétaire Mary, renvoie (ici encore) tout autant au jeu enfantin de la marionnette qu'à une évocation (non dissimulé) des atrocités de la colonisation. Maurice Sendak cite souvent cet ouvrage comme un des albums les plus marquant de son enfance. Et on peut le croire....

nicholsonalphabet